La médiation familiale

La médiation familiale permet d'aborder toutes les difficultés de la vie en famille, tant pour le couple que pour les autres membres la composant. Elle intervient aussi bien en préventif qu'en curatif. 

Elle s'applique à toutes les situations touchant la famille :

  • tensions, difficulté à communiquer pour le couple

  • couples en instance de séparation ou de divorces

  • couples séparés ou divorcés

  • parents confrontés à la crise d'adolescence des enfants

  • grands-parents coupés de leurs petits enfants

  • communication altérée entre frères et soeurs

  • personnes âgées, coupées de leur proches

  • ....

Elle permet d'aborder sous l'angle du dialogue et de l'ouverture, les conflits non seulement en contexte de séparation ou de divorce, avec leurs impacts sur les enfants, mais aussi ceux qui affectent les fratries et les adultes de générations différentes. Elle s'adresse aux personnes en difficulté de communication, qui souhaitent trouver par le dialogue des solutions applicables et durables.

 

Elle se pratique en mettant en présence les personnes concernées ou "médiants" de préférence dans le même lieu sécurisé, mais aussi à distance, en vidéo conférence, si les circonstances le nécessitent. 

C'est un processus rapide (maximum 3 mois), peu onéreux (en comparaison d'une procédure judiciaire), dont l'issue est choisie par les "médiants" eux-mêmes. 

La médiation familiale permet de faire la clarté sur les faits précis qui ont participé au conflit, de rechercher les motivations et intentions liées à ces faits tout en prenant soin des sentiments et émotions qui peuvent émerger. Elle permet de mettre en lumière les besoins essentiels à l'origine des stratégies employées.

C'est l'étape "point de bascule" où les "médiants" deviennent capables de trouver ensemble des solutions qui répondent à leurs besoins respectifs. Ces solutions donnent lieu à des accords formalisés soit pas un simple engagement verbal, soit par une convention de sortie de médiation avec accords, qui tient lieu de contrat. Ces accords peuvent, si les personnes le souhaitent, être homologués par un juge, ce qui lui donne un force exécutoire.